L'escriban > FICHE 4

Le plan : l’articulation générale

Le plan de votre mémoire ou rapport n’est rien d’autre que la traduction, sous une forme élégante et structurée de la problématique. Il comporte donc obligatoirement le, ou les problèmes, à résoudre et la manière dont on s’y prend pour tenter de les résoudre.

L’idée d’aller utiliser un plan d’un travail déjà effectué est à proscrire absolument car il y a de grandes chances que ce dernier ne corresponde pas aux exigences d’un travail personnel. Le plan n’est, en aucune manière, une architecture standard plaquée sur un problème à résoudre. Bien au contraire, il émerge à partir d’un travail de réflexion portant sur les connaissances que l’on a du sujet, les objectifs que l’on veut atteindre et les moyens dont on dispose pour y parvenir. Reprenons le sujet : L’absorption d’alcool chez les jeunes de 16 à 25 ans dans le département X.

Reprenons la 1° problématique envisagée: établir un comparatif entre la consommation d’alcool dans ce département et la moyenne nationale. Dans ce cas le problème posé est la place du département X au sein de la moyenne nationale et sa résolution se fait à l’aide de données empiriques chiffrées.

Imaginions que vous souhaitiez adopter le plan suivant:

  1. Consommation d’alcool chez les jeunes de 16 à 25 ans au niveau national
  2. Consommation d’alcool chez les jeunes de 16 à 25 ans dans le département X
  3. Bilan et perspectives

En fait, cette construction n’est pas un véritable plan car elle consiste à juxtaposer deux « monographies » avant de les exploiter en partie 3. Tout se passe comme si vous ne saviez pas exactement où vous vouliez parvenir. Or, et ce point est capital, il convient de connaître, avant de commencer son travail, le résultat que l’on souhaite atteindre (ne serait-ce que partiellement).

  1. Consommation d’alcool chez les jeunes de 16 à 25 ans : les constantes
  2. Consommation d’alcool chez les jeunes de 16 à 25 ans : les différences
  3. Analyse de la spécificité du département X

Voici une construction qui est un véritable plan car elle présuppose que l’étudiant a déjà fait le tour de la question en analysant la documentation dont il dispose. Il sait donc où il va et cela se décèle très bien dans l’architecture de son plan. Il a déjà identifié qu’entre le département X et l’ensemble national existait un certain nombre de constantes mais que le département X possédait certaines particularités. Il se propose ensuite de tenter d’analyser la situation particulière du département X.